Adrienne Surprenant - Hélène Ngo Honla, 42 ans, camerounaise Bassa. Elle est handicapée depuis l’âge de 5 ans, à cause de la poliomyélite, maladie qui entraîne une paralysie irréversible dans un cas sur deux cents. Elle ne peut plus marcher. “J’ai bien marché. Maman m’a dit que je partais souvent à l’aube, chercher l’eau que je mettais sur la tête. Maman me racontait ça. Elle est morte il y a dix ans. Je la pleure encore. Une mère ne peut jamais rejeter son enfant.
Hélène Ngo Honla, 42 ans, camerounaise Bassa. Elle est handicapée depuis l’âge de 5 ans, à cause de la poliomyélite, maladie qui entraîne une paralysie irréversible dans un cas sur deux cents. Elle ne peut plus marcher. “J’ai bien marché. Maman m’a dit que je partais souvent à l’aube, chercher l’eau que je mettais sur la tête. Maman me racontait ça. Elle est morte il y a dix ans. Je la pleure encore. Une mère ne peut jamais rejeter son enfant."
- Adrienne Surprenant - La carte dinvalidité dHélène. Ça confirme que je suis infirme. Normalement, ça devrait nous donner accès à des choses gratuites. Mais ils ne nous facilitent pas les choses. Ici, il faut toujours se battre. Mais si un jour le gouvernement décide que ça se fasse, ça se fera.
La carte d'invalidité d'Hélène. "Ça confirme que je suis infirme. Normalement, ça devrait nous donner accès à des choses gratuites. Mais ils ne nous facilitent pas les choses. Ici, il faut toujours se battre. Mais si un jour le gouvernement décide que ça se fasse, ça se fera."
- Adrienne Surprenant - Hélène se rend à une maison voisine de chez-elle. Ce ne sont pas toutes les maisons des environs qui lui sont accessibles. Elle habite à Ekoko 2, village situé à trente minutes de voiture de la capitale Yaoundé.
Hélène se rend à une maison voisine de chez-elle. Ce ne sont pas toutes les maisons des environs qui lui sont accessibles. Elle habite à Ekoko 2, village situé à trente minutes de voiture de la capitale Yaoundé.
- Adrienne Surprenant - Hélène dans la maison familiale de son compagnon de vie, Simon. Ils vivent là, dans un petite pièce, manquant dargent pour avoir leur propre logement.
Hélène dans la maison familiale de son compagnon de vie, Simon. Ils vivent là, dans un petite pièce, manquant d'argent pour avoir leur propre logement.
- Adrienne Surprenant - Lors de ce quelle nomme une réunion des co-épouses, où plusieurs villageois se rencontrent, contribuent à une tontine et règlent les conflits du mois, Hélène se fait insulter par son voisin: Elle est la seule Bassa (ethnie du Sud Cameroun) ici. Elle fait fuir les autres. Cest une femme méchante. Son Simon na même pas cotisé pour lécole quon veut construire. dit lun de ses voisins.
Lors de ce qu'elle nomme une "réunion des co-épouses", où plusieurs villageois se rencontrent, contribuent à une tontine et règlent les conflits du mois, Hélène se fait insulter par son voisin: "Elle est la seule Bassa (ethnie du Sud Cameroun) ici. Elle fait fuir les autres. C'est une femme méchante. Son Simon n'a même pas cotisé pour l'école qu'on veut construire." dit l'un de ses voisins.
- Adrienne Surprenant - Simon et Hélène ne sont pas mariés, car ils nen ont pas les moyens. Ici, cest pas amour-intérêt. Cest le vrai amour. Si on était ensembles par intérêt, on ne serait déjà plus ensembles depuis longtemps, car on na ni or, ni argent. Simon travaille à trier les déchets de bois dune entreprise. Il gagne 25 000 FCFA par mois (environ 38 euros). Ce maigre salaire les oblige à rester dans la maison familiale, et impose à Hélène leur rejet quotidien.
Simon et Hélène ne sont pas mariés, car ils n'en ont pas les moyens. "Ici, c'est pas amour-intérêt. C'est le vrai amour. Si on était ensembles par intérêt, on ne serait déjà plus ensembles depuis longtemps, car on n'a ni or, ni argent." Simon travaille à trier les déchets de bois d'une entreprise. Il gagne 25 000 FCFA par mois (environ 38 euros). Ce maigre salaire les oblige à rester dans la maison familiale, et impose à Hélène leur rejet quotidien.
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant - Durant les vacances scolaires, le cousin dAnge vient de Douala à Ekoko 2, vivre avec Hélène et sa famille. Ensembles, ils font les quatre cents coups, dès quils peuvent entre le travail aux champs et le ménage de la maison. Hélène les voit par sa fenêtre.
Durant les vacances scolaires, le cousin d'Ange vient de Douala à Ekoko 2, vivre avec Hélène et sa famille. Ensembles, ils font les quatre cents coups, dès qu'ils peuvent entre le travail aux champs et le ménage de la maison. Hélène les voit par sa fenêtre.
- Adrienne Surprenant - vant, Hélène rampait pour se déplacer. Mais après deux grossesses, et avec lâge, elle ne peut plus supporter son propre poids. Elle a besoin quon lui apporte sa chaise roulante.
vant, Hélène rampait pour se déplacer. Mais après deux grossesses, et avec l'âge, elle ne peut plus supporter son propre poids. Elle a besoin qu'on lui apporte sa chaise roulante.
- Adrienne Surprenant - Dans la petite pièce où Hélène, Simon et Ange vivent, tous leurs biens sont cordés, bien rangés le long des murs. Comme la salle est petite, Hélène peut utiliser un long bâton quelle garde près de son lit pour tirer certains objets vers elle. Maman ma formé : ce nest pas parce que je suis infirme que je ne peux pas faire seule. Je ne peux pas toujours compter sur les gens.
Dans la petite pièce où Hélène, Simon et Ange vivent, tous leurs biens sont cordés, bien rangés le long des murs. Comme la salle est petite, Hélène peut utiliser un long bâton qu'elle garde près de son lit pour tirer certains objets vers elle. "Maman m'a formé : ce n'est pas parce que je suis infirme que je ne peux pas faire seule. Je ne peux pas toujours compter sur les gens."
- Adrienne Surprenant - Hélène, Simon et Ange ont le dimanche de congé, ensembles. Cette fin de semaine là, lélectricité à été coupée. Quand elle est revenue ils ont commencé à écouter un programme télévisé en anglais. Aucun dentres eux ne parle cette langue.
Hélène, Simon et Ange ont le dimanche de congé, ensembles. Cette fin de semaine là, l'électricité à été coupée. Quand elle est revenue ils ont commencé à écouter un programme télévisé en anglais. Aucun d'entres eux ne parle cette langue.
- Adrienne Surprenant - Maison familiale de Simon, le compagnon dHélène. La petite fenêtre à droite donne sur la pièce ou elle passe ses journées.
Maison familiale de Simon, le compagnon d'Hélène. La petite fenêtre à droite donne sur la pièce ou elle passe ses journées.
- Adrienne Surprenant - Quand elle arrive à vendre son artisanat, Hélène retourne séquiper au marché de Mokolo, à Yaoundé. Elle y achète des perles, et du fil en coton, accompagnée de son mari. Celui-ci dit Je ne peux pas y aller tout seul. Cest elle qui connaît et je nachèterais pas la bonne qualité. Donc je la pousse, et je lattends.
Quand elle arrive à vendre son artisanat, Hélène retourne s'équiper au marché de Mokolo, à Yaoundé. Elle y achète des perles, et du fil en coton, accompagnée de son mari. Celui-ci dit "Je ne peux pas y aller tout seul. C'est elle qui connaît et je n'achèterais pas la bonne qualité. Donc je la pousse, et je l'attends."
- Adrienne Surprenant - Hélène brode une nappe, pour sa belle-mère. Je veux être comme tout le monde : payer mon loyer, ma nourriture, quon ne me voit pas comme malhonnête.
Hélène brode une nappe, pour sa belle-mère. "Je veux être comme tout le monde : payer mon loyer, ma nourriture, qu'on ne me voit pas comme malhonnête."
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant -
- Adrienne Surprenant -
-
Facebook Instagram LinkedIn